Tu manques

Tu me manques

Une pause, des silences

Sur une page blanche

 

Tu me manques

Et les mots font défauts

La guerre de Sarajevo

 

Tu me manques

Comme l’eau à la rivière

P’tite fourmi ouvrière

 

Tu me manques

Je ne suis plus qu’éteinte

Dans ce grand labyrinthe

 

Oui Tu me manques

Dans le flux de mes nuits

Quand mes larmes s’enfuient

Que mes bras te recherchent

Que mes lèvres se dessèchent

Tu me manques

Je ne veux plus écrire

Peut-être me laisser mourir

Il fait si froid en moi

Voilà que je noie

 

Tu me manques

Comme un soleil sans lune

Tu es l’ombre sous la dune

 

Et tu me manques

Tout au long de mes jours

Désertés de ton amour

 

Oui Tu me manques

Dans le flux de mes nuits

Quand mes larmes s’enfuient

Que mes bras te recherchent

Que mes lèvres se dessèchent

Tu me manques

Je ne veux plus écrire

Peut-être me laisser mourir

Il fait si froid en moi

Voilà que je noie

 

Comme tu me manques

Toi l’ami, toi l’amant, toi l’amour

Le mystère de mes jours

 

Oui tu me manques

Demain je ne sais pas 

Sans toi je ne vis pas

 

Oui Tu me manques

Dans le flux de mes nuits

Quand mes larmes s’enfuient

Que mes bras te recherchent

Que mes lèvres se dessèchent

Tu me manques

Je ne veux plus écrire

Peut-être me laisser mourir

Il fait si froid en moi

Voilà que je noie

 

Oui Tu me manques

Dans le flux de mes nuits

Quand mes larmes s’enfuient

Que mes bras te recherchent

Que mes lèvres se dessèchent

Tu me manques

Je ne veux plus écrire

Peut-être me laisser mourir

Il fait si froid en moi

Soudain j’entends ta voix

 

Tu me manques

Tu m’offres un sourire

Pour m’apprendre à survivre

 

Tu me manques

Mais tu es là près de moi

Je n’ai plus du tout froid

 

Tu me manques

Ainsi va la vie

Je retrouve l’envie

 

Tu me manques

D’autres bras vont s’offrir

Et venir me guérir

 

Tu me manques

Je ne t’efface pas

Tu seras toujours là

 

Au fond de moi

 

Isabelle Vouriot – 18 août 2018 – texte déposé

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire