Créer un site internet

Une âme en vigie

Mon cœur se fait lourd
Encore, parfois
De cette absence
Ce silence
Les larmes se déversent
Perles salées
Teintées d’une nostalgie
Que je croyais endormie
J’aimerai d’une pichenette
Tout envoyer balader
Te noyer dans mes souvenirs
Mais voilà
Mon âme de là-haut
Joue les vigies
A l’affut des faiblesses
De ma mémoire
Elle se joue des musiques
Des paysages
De nos partages
Elle se moque bien
De ce que mon cœur ressent
De ces larmes non retenues
Parce quoi qu’il arrive
Tu restes en moi
Tout comme l’espoir
Que j’ai un jour
De te retrouver
Avant de m’en aller
Définitivement
Quand mon âme
S’éloignera de mon corps
Laissant mon cœur
Partir je ne sais où…
Sans espérer
J’espère ce jour
Qu’un jour la vie
J’espère nous offrira.
 
Isabelle Vouriot - © texte protégé
21 novembre 2014 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire