Tristes Oublis

Je tourne en rond,
Regardant autour de moi
Cherchant ce que je veux.
Je m’affole,
Ne sachant plus
Ne comprenant plus rien
Qu’est-ce que je fais là 
En plein milieu de la rue
Il fait nuit !
Le petit matin, le soir ?
J’ai peur
J’ai froid
Je continue à avancer
Dans la nuit
La mienne
Celle de ma vie depuis peu.
La lumière éclaire parfois
Un peu de ce cerveau vieillissant.
C’est si dur !
Ce retour à la réalité
Quand je réalise
Les oublis de ma mémoire.
Mais pour qui est-ce le plus dur ?
Bientôt j’aurai oublié tout ça
Jusqu’à tout oublier
Comment manger, marcher
S’habiller, réfléchir, parler
Mon cœur aura-t-il oublié lui aussi
Combien j’ai aimé ?
Je serai dans l’incapacité même
De vous dire les mots
D’amour et d’amitié
Qu’il me plait de vous dire.
Alors je pleure
Mon cœur se serre
Mon âme se vide
Peu à peu
Ma vie s’enfuit.
Mais n’oubliez jamais
Combien je vous ai aimé
Il restera ainsi
Un peu de moi en vous
 
J’espère…
 
Isabelle Vouriot
9 septembre 2013 - © texte protégé

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire