Sortilège

De tes yeux, tes mots
Je suis hypnotisée.
Quel sortilège m’as-tu lancé
Pour ainsi occuper mes pensées ?
 
C’est si soudain, trop chaud
Cette intensité presque sauvage
Qui m’entraine vers cet autre rivage
Je te grave en moi tel un tatouage.
 
De ton corps de déesse
Je suis envouté.
Quel sortilège m’as-tu envoyé
Avec cette envie de te dévorer ?
 
Accepte d’être ma princesse
Ressens toi aussi cette attraction
Que nous consument  les sensations
Dans la chaleur de la passion.
 
Aimons-nous simplement
Le temps d’un instant
Un instant de douceur
Sans aucune pudeur
 
Libérons cette envie
Même si elle nous maudit
De nous avoir trahis
Et que tombe la pluie.
 
Saurons-nous demain
Reprendre le chemin
Se quitter sans lendemain
Oublier jusqu’à nos parfum ?
 
Reprendre le chemin
Oublier jusqu’à nos parfum ?
 
Isabelle Vouriot
18 juillet 2013 – tous droits réservés
 
 
 
 
 
 
 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire