Le même âge

J’ai  choisi

De mettre au monde

Mes trois enfants

Sans péridurales

Je n’avais pas peur

Devant ces bonheurs à venir

 

Lui aussi à choisi

Face à une vie de merde

Il en « à chier »

Comme il dit

Il « en chiera » jusqu’au bout

Ne veut plus vivre ainsi

 

Lucide et conscient

Il refuse tout

Tout ce qui pourrait adoucir

Une fin de vie

Qui sans aucun doute

Ne sera pas confortable

 

Il y a des larmes

Qui coulent

Les siennes

Il y a des yeux

Qui se noient

Les miens

 

Ces yeux se regardent

Se voient

Il ne changera pas d’avis

Une fois de plus

Il sera fort

Il affrontera la mort en face.

 

Isabelle Vouriot©texte déposé – 29 novembre 2016

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

Lino
  • 1. Lino | 29/11/2016
Boooom! Ça me touche...
isabelle-vouriot
  • isabelle-vouriot (site web) | 01/12/2016
Merci beaucoup Lino

Ajouter un commentaire