la vallée des anges

J’entends au loin le bruit de l’eau

Il me parle des anges

De ces paysages magiques

Que je ne peux pas voir

Que je peux juste ressentir

J’inspire cette musique aquatique

Qui me transporte vers un ailleurs

Tout scintille à l’intérieur

Je suis eau, musique, merveille

Communion intense de l’instant

J’écoute le chant des anges

Chant de mille couleurs

Mille parfums de vie

Tout implose

Je suis partout et nulle part

Ici et là-bas avec tous

Mon cœur souffre des misères

Se réjouit des prières

L’ombre et la lumière sont partout

Se poursuivent

Une musique céleste emplit mon âme

Je ne fais qu’une avec cet univers

Je suis l’univers

Et je pleure devant ces hommes

Qui ne sont que guerres et horreurs

Je pleure et je chante

Envoyant à mon tour cette musique

Enivrante de paix, de bonheur

Puissent ces mêmes hommes l’entendre

Qu’elle les pénètre à leur faire mal d’amour

Avant de les envelopper de lumière

 

J’entends le bruit de l’eau qui s’éloigne

Je suis revenue simple mortelle

Avec un petit quelque chose en plus

Des perles lacrymales jaillissent

Ce voyage était si pur

Qu’il laissera pour toujours

Une empreinte indélébile.

 

Isabelle Vouriot - © texte déposé – 23 avril 2016

Pour « Le rêve d’une plume » avec Georges Thierry Kei

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire