Créer un site internet

J'inspire, j'expire

 
 
Doucement
J’inspire, expire
Dans une extrême lenteur
Fermant les yeux
Voyant au loin
Devant moi
Un spectacle fascinant
Apaisant comme l’air
Qui pénètre dans mes poumons
Respirant la nature
Parfum de mimosa
Mes muscles se détendent
Je lâche prise
Lentement
Peur de l’envol
Même si je sais
Au fond de moi
Que je reste accrochée
A cette terre nourricière
Avec lenteur
Je me détache
De toute superficialité
Ne voulant voir
Qu’une nature généreuse
Bienfaisante pour l’âme
Le ru me conte sa mélodie
Le vent chante à mes oreilles
Derrière mes paupières closes
La lumière se fait plus intense
Jusqu’à rejoindre
Ma propre lumière intérieure
Lui donner encore plus d’intensité
Réceptive aux montagnes
J’accepte la force qui se dégage d’elles
Toutes les couleurs de la vie
S’offrent ainsi à moi
Lentement
Tranquillement
Je les accueille
M’inondant de leurs ondes
Des notes de musiques
Les accompagnent
J’inspire, j’expire
Ne gardant que le meilleur
Pour n’offrir que ce meilleur
Avec lenteur
Il va me falloir revenir
Redescendre de là où je suis
Où tout est harmonie, paix
J’inspire, j’expire
Peinant à ouvrir les yeux
J’inspire, j’expire
Bougeant un à un
Les membres d’un corps apaisé
J’inspire, j’expire
J’ouvre enfin les yeux
Rien n’a changé au dehors
Le monde est tel
Que je l’avais laissé
Un nouvel équilibre
Pour moi pourtant en dedans
Je reviendrai vers toi
Bientôt
Toujours avec lenteur
Je prendrais le temps
Ce temps précieux
 
J’inspire, j’expire
La vie se poursuit…
 
Isabelle Vouriot
23 février 2014 - © texte protégé

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire