Fontaine d'Amour

Dans cette nuit lumineuse
J’ai sombré vers toi
Je t’aimais ainsi, joueuse
Petite chatte aux abois.
 
Mes doigts se promenaient
Su ta peau divinement sucrée
A ton corps que j’embrassais
Des caresses douces j’ai sussurrées.
 
A ta fontaine je me suis désaltéré
Puisant en toi une force d’amour
Avant de m’abandonner, me libérer
Dans cette nuit à contre-jour.
 
Isabelle Vouriot
17 août 2013 – tous droits réservés

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire