Des Larmes

Il reposait là sur ce lit blanc

Dans ses derniers instants

Elle, pleurant son amour

De quarante ans et pour toujours

 

Un dernier baiser sur le front

Avant de tourner en rond

Dans une solitude naissante

Bientôt assourdissante

 

Des ultimes mots d’amour

Presqu’un appel au secours

Dans cette tendresse poignante

A laquelle j’assistais simple soignante

 

Et puis juste avant le dernier soupir

Une réponse pour l’éblouir

Derniers mots silencieux

Dans des larmes d’adieux

 

Des larmes d’amour

Pour lui aussi toujours

Partir apaisé

De s’être ainsi senti aimé

 

 

Isabelle Vouriot - © texte déposé – 14 mai 2016

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

monique narbonne deghkhadirian
  • 1. monique narbonne deghkhadirian | 16/05/2016
Bonjour Isabelle,
Je viens de lire votre dernier poème "larmes". Je suis bouleversée par l'émotion, la justesse des sentiments qui en émanent.Cet ultime instant de la vie qui s' achève m' evoque des moments que j' ai connu auprés de patients. Votre approche infirmière est émouvante.
Je vous souhaite une très belle journée.
Cordialement
Monique.
isabelle-vouriot
  • isabelle-vouriot (site web) | 16/05/2016
Merci beaucoup Monique... ce texte est authentique... et j'ai vécu un instant de grande émotion... merci encore

Ajouter un commentaire