Créer un site internet

Des appels en récidive

Elle était de nouveau dans ce lit d'hôpital
Prostrée au plus profond d'elle-même.
Le regard absent, lointain, fuir encore
Ces douleurs impalpables inimaginables.
 
Son entourage ne comprenait pas,
Ses parents encore moins.
Elle avait tout pour être heureuse
Sans doute apparence parfaite
 
Tout ce qu'elle désirait, elle l'obtenait
Tout ce qu'elle rêvait n'était plus rêve
Des parfums d'un bonheur sans limite
Pour d'autres, pour elle une prison.
 
Elle était là de nouveau dans ces draps
Immaculés d'un blanc de virginité
Pour elle grande pècheresse de la vie
Aux multiples récidives d'autolyse.
 
Personne n'entendait les cris silencieux
Qui s'échappait de chacun de ses gestes
Ni ne voyait la détresse au fond de ses  yeux
Un immense appel vers les autres.
 
Surabondance, gâchis étaient ses mots
Contre misère, souffrance de certains autres.
Et pourtant il lui manquait cette nourriture
Invisible, précieuse, nécessaire pour survivre.
 
Elle était là de nouveau dans ce monde blanc
Où elle puisait enfin cette substance
Qui rayonnait tel un soleil dans le cœur
De la plupart de ces femmes en blanc.
 
L'argent ne peut acheter cette sève unique
Qui s'offre dans un partage précieux, à l'infini
Véritable quintessence de bien-être
A disséminer autour de soi.
 
Combien de temps arriverait-elle encore
A survivre dans ce climat familial
Où l'argent prenait toute la place
Au détriment de tout autre sentiment.
 
Elle était toujours là dans ses pensées blanches
A rêver de cette douceur qu'elle quémandait
A cette tendresse, ces mots d'amour
Qu'elle voulait simplement entendre
 
Sentir une main comme une caresse,
Un baiser sur une joue mouillée de larmes
De fou-rire.  Se regarder, sourire avec délice,
Emplir son cœur de doux souvenirs.
 
Elle voudrait enfin pour toujours
Sortir de ce monde en blanc
Pour connaitre et vivre de ces bonheurs.
Est-ce si difficile de dire "je t'aime ?
 
 
Isabelle Vouriot
11 septembre 2012 – tous droits réservés

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire