Dans ce salon

Il était là dans ce salon       
Parmi tant d’autres
Je ne sais pas ce qui de suite
M’a attiré le plus chez lui
Sa couleur ambrée
Son intérieur lumineux
Mais entre tous
Aucune hésitation possible
Il était celui qui m’appelait
En ce jour où les larmes
Se mêlaient à celles du ciel
Je suis allée vers lui
D’un pas léger
Le cœur lourd
Je l’ai caressé en tremblant
il était celui que j’ai choisi
Sans l’ombre d’une hésitation
 
Mais aujourd’hui je ne le vois plus
Je ne vois que toi
Mon tendre amour
Qui les yeux fermés
Repose en paix
Dans ce salon funéraire.
 
Isabelle Vouriot
4 mai 2014 - © texte protégé

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire