A me ronger

Je me dévore à avoir mal parfois
Niant pourtant à tous le contraire
La maladie me dévore à son tour
Rongeant ainsi mes certitudes
 
Qu’ai-je fait ou pas fait pour ainsi
Souffrir en mon fort intérieur
Mon corps parle pour moi
Mes larmes me libèrent.
 
Je cherche sans chercher
Refusant peut-être une vérité
Qui m’entrainerait je ne sais où
La peur à son tour me rongerait-elle ?
 
A ces mots, des perles brillantes
Coulent sur mes joues
Effaçant de ce liquide salé
Les mots qui s’estompent
 
Même le bonheur arrive
Parfois à ronger mes certitudes
Après tout ai-je le droit de me dire
Heureuse quand le monde va mal !
 
Ce texte me pèse et mes larmes
M’alarment, sonnette d’alarme
Ainsi va la vie
Que je ronge ainsi de mes dents !!
 
Mordre la vie à pleine dents ?
 
Isabelle Vouriot
26 mars 2013 – tous droits réservés

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire